Oedicnème criard

Burhinus oedicnemus

JPEG - 172.6 ko
cliché Jean-Yves Piel

C’est avant tout un oiseau actif la nuit repérable par ses cris proches de ceux d’un courlis. Discret le jour, Il est d’identification facile avec son œil jaune bordé d’un sourcil blanc et ses barres alaires blanches rehaussées de noir, bien visibles en vol. Les sexes sont presque identiques. C’est le seul petit échassier strictement terrestre d’Europe.

L’oiseau est assez largement réparti autour de la méditerranée et du sud-est asiatique jusqu’au îles Canaries. Les effectifs européens et français sont en déclin. La population française (5000/9000couples) est la deuxième d’Europe, après l’Espagne. La population du Poitou-Charentes (1500/3000 couples) semble stable et représente 30% de l’effectif national.

L’Oedicnème criard fréquente les milieux découverts, à végétation clairsemée, riches en proies de bonne taille : gros insectes, escargots, limaces, éventuellement petits lézards et micro mammifères. Il recherche un sol sec pour nicher. En Poitou-Charentes, il s’est adapté aux cultures à larges sillons dont il a fait son milieu de prédilection (tournesol, maïs, vignes) mais il est aussi présent dans le bocage.

La population de Charente-Maritime est d’environ 500 couples répartis sur l’ensemble du département. Il est assez bien représenté dans les terres céréalières de l’Aunis et de la Haute-Saintonge (Aulnay à Matha) et dans le vignoble de l’est de la Saintonge (Matha à Jonzac), ailleurs, la répartition est irrégulière.

La ponte, la nidification et l’élevage des jeunes s’étalent de mars à octobre. En 2004, le premier poussin observé est signalé début mai et le dernier (10/12 jours) le 7 octobre. Le pic des pontes se situe de mi-avril à mi-mai. Des pontes de remplacement ou une deuxième ponte peuvent avoir lieu. L’oedicnème niche à terre. Les œufs, au nombre de deux, sont couvés 24 à 26 jours. Les jeunes quittent le nid dès le premier jour mais ne s’envolent qu’à 5/6 semaines.

Espèce essentiellement migratrice, l’hivernage de quelques individus se produit régulièrement dans la région. En janvier 2004, une vingtaine d’oiseaux ont été observés sur cinq sites différents de Charente-Maritime. Les premiers migrateurs arrivent dès fin février et les derniers repartent en décembre. Les quartiers d’hiver de l’espèce sont encore mal connus (Espagne, Afrique du nord, voire d’autres régions africaines ?)
A la fin du mois d’août, parfois plus tôt, les oedicnèmes se rassemblent avant le départ en migration. Les groupes recherchent des lieux calmes, situés près des villages, dans les réserves de chasse ou en limite. La taille des groupes varie de quelques individus à plus d’une centaine. Une vingtaine de lieux de rassemblement ont été découverts en 2004 en Charente-Maritime. Les oiseaux peuvent occuper un même site pendant plusieurs années consécutives.

L’Oedicnème criard est très sensible aux dérangements. Il quitte facilement son nid à la moindre alerte. L’observation à distance et la plus brève possible est donc recommandée.
La principale menace pour l’avenir de l’espèce réside dans l’évolution des pratiques agricoles entraînant raréfaction de la nourriture et abandon des nids.

La création de Zones de Protection Spéciales (ZPS) pour l’Outarde canepetière devrait permettre, dans le cadre du réseau Natura 2000, d’engager une réflexion et de proposer des mesures environnementales susceptibles d’arrêter le déclin de plusieurs espèces d’intérêt communautaire des plaines cultivées (dont l’Oedicnème criard). La ZPS Néré-Bresdon en Charente-Maritime fait partie des 9 ZPS du Poitou-Charentes.

A l’horizon 2006, Il importe de mieux connaître l’Oedicnème criard dans notre département. C’est pourquoi La LPO Charente-Maritime a participé en 2004 et 2005 aux deux volets de l’enquête nationale Oedicnème criard : réactualisation de l’enquête de 1993 (F. Malvaud – réseau LPO) et recensement des couples nicheurs sur un carré de 5x5 km situé au centre de chaque carte IGN au 1/25000 (C. Attié-CNRS). Chaque automne, La LPO 17 suit également les rassemblements post-nuptiaux des Oedicnème criard sur le département (voir Comptage des oedicnèmes )


Mis à jour le : jeudi 5 décembre 2013

Partagez :

LPO Charente-Maritime

Education

Actions naturalistes

Devenez Biodiv’acteur !

L’agenda nature

Agissez avec la LPO

Tous Biodiv'acteurs !

Tous Biodiv'acteurs !

Sortez nature

Sortez nature

Découvrez la faune sauvage

Découvrez la faune sauvage

Devenez bénévole

Devenez bénévole

Oiseaux en détresse

Oiseaux en détresse